La véridique histoire de Mayranouche poupée de son et de tissu racontée par le chat Azad

Pour narrer la tragique histoire de MAYRANOUCHE, le chat Azad n’hésite pas à s’appuyer sur le talent d’écriture de son jeune maître. Lové dans un fauteuil moelleux d’un appartement new-yorkais, il lui énonce les événements dont il a été témoin en 1915, à proximité du lac de Van, au sein de l’Empire ottoman. Au crépuscule de sa septième et dernière vie, le chat Azad rétablit enfin toute la vérité sur le destin funeste de la poupée de son et de tissu. MAYRANOUCHE, dont le nom signifie « mère douce » en arménien, a été fabriquée sous ses yeux par Anouchavan, un maître-tailleur, pour sa fille Anahit. Mais voilà qu’un soir, quelqu’un frappe à la porte de la boutique. Et tout bascule, irrémédiablement…

À commander aux Éditions Félès ou chez votre libraire

Martial montreur d’ours

  • Avec votre ourse  ?
    Vous n’y pensez-pas  !
    Vous êtes trop inexpérimenté, jeune homme  !
    Vous n’attachez pas votre ourse.
    Vous ne la battez pas. C’est trop dangereux  !
    Une ourse en liberté  !

Album 50 pages
Format à l’italienne
Couverture souple à rabats
Prix public : 15 €
À partir de 5 ans

ISBN : 978-2-84743-255-8
À commander aux ÉDITIONS PÉTRA https://www.editionspetra.fr/livres/martial-montreur-dours

La véritable histoire de Mayranouche, poupée de son et de tissu, racontée par le chat Azad et écrite par Jean Villemin

Album en 3 couleurs : noir, blanc et rouge

Format 22 cm * 27 cm – 45 pages – Couverture souple- 15€ TTC
Commande chez l’éditeur : info@kyurkchyan.org
https://kyurkchyan.org/

Les pérégrinations de Maïranouche Մայրանուշ dans l’Empire ottoman

L’histoire débute en avril 1915 à Van au bord du lac du même nom. Pérégrinations et avatars, car la poupée va subir bien des vicissitudes et outrages…

Mayranouche signifie « mère douce » en arménien. C’est un prénom qui peut se scinder en deux : mère et douce… Mais nous voici déjà dans l’histoire.

L’album est paru en arménien aux ÉDITIONS KYURKCHYAN à Erevan. La rafle des notables de Constantinople du 24 avril 1915 marque le début du génocide des Arméniens.